Tumeurs germinales

Vanessa, 27 ans

Vanessa, 27 ans
tumeur ovarienne diagnostiquée
à l’âge de 15 ans et traitée par chirurgie
et 6 cures de chimiothérapie mensuelle.
Aujourd’hui, après une formation d’éducatrice, Vanessa travaille dans
l’Horeca, et est également impliquée
dans la création et la réalisation
de spectacles pour enfants.

Vanessa âgée de 15 ans voit son médecin traitant en août 1998. Depuis 6 semaines elle se sent fatiguée, mais ce qui la gêne le plus, c’est cette douleur provoquée à chaque fois qu’elle touche son ventre qu’elle sent ballonné. Le médecin qui l’examine trouve en effet que l’abdomen est dur, tendu, avec une volumineuse masse qui occupe la partie inférieure, s’étendant de l’ombilic jusqu’au pubis.

Ni l’échographie ni le scanner ne permettent de préciser le point de départ de cette tumeur. Cependant les dosages sanguins des marqueurs tumoraux établissent rapidement qu’il s’agit d’une tumeur d’origine embryonnaire développée à partir d’une structure destinée normalement à se différencier en cellules reproductrices dans les ovaires ou les testicules. Ces tumeurs, appelées tumeurs germinales, ont la particularité de pouvoir sécréter dans le sang des protéines dont la détection à des taux anormaux signe sans équivoque le diagnostic d’une tumeur germinale cancéreuse. Ces marqueurs tumoraux sont donc très utiles pour poser le diagnostic de cette maladie mais aussi pour en suivre l’évolution, un retour à des valeurs normales signant généralement une sensibilité à la chimiothérapie administrée.

Les tumeurs germinales représentent moins de 5 % des cancers pédiatriques. Comme le neuroblaste, elles peuvent être diagnostiquées à un stade où elles ont perdu tout caractère malin et ne sont alors redevables que de la seule chirurgie. Elles sont également connues pour se développer très précocement et certaines sont diagnostiquées pendant la vie intra-utérine par échographie prénatale. Même quand elles sont métastatiques, ces tumeurs gardent un bon pronostic car elles sont très sensibles à la chimiothérapie. En l’absence de métastases, une chirurgie initiale est indiquée si une résection complète est jugée possible. Ainsi Vanessa est confiée aux chirurgiens. L’exploration chirurgicale retrouve une tumeur développée à partir de l’ovaire gauche. L’exérèse totale est cependant impossible et seule une biopsie est réalisée, qui confirmera le diagnostic de tumeur germinale maligne. Vanessa ne peut être traitée que par chimiothérapie : elle recevra 6 mois de traitement. Après 10 semaines de chimiothérapie, les marqueurs tumoraux, élevés à l’admission, se normalisent, témoignant de la sensibilité tumorale au traitement. A l’issue de ce traitement,il persiste une masse résiduelle qui sera enlevée chirurgicalement. L’examen ne mettra en évidence que du tissu cicatriciel.

2 Responses to Tumeurs germinales

  1. pelluau says:

    Bonjour, Ma cousine est atteinte de ce cancer, elle est aujourd’hui hospitalisée à Paris et est dans un état critique, elle est sous chimio et ses reins ne fonctionne plus car la tumeur appuis dessus. Les spécialiste on dit qu’elle avait très peu de chance de s’en sortir, j’aimerais savoir si Vanessa s’en ai sortit?

    Merci

    • ES says:

      Oui, Vanessa va bien mais comme dans toute unité nous avons d’autres patients souffrant du même cancer que Vanessa et pour qui les multiples traitements n’ont pu controller la maladie.

      Bien à vous,
      Eric Sariban

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Tags:

Toutes les histoires