Petit Poilu

L’hôpital des docteurs Toc-Toc

EXTRAITS

Dessins de Pierre Bailly
Scénario de Céline Fraipont
« Petit Poilu » de Bailly et Fraipont © Dupuis, 2012

Du chemin de l’école à l’école de la vie!

Qu’arrive-t-il à Petit Poilu dans cette histoire ?

Comme chaque matin, Petit Poilu marche avec entrain sur le chemin. Tout à coup, un mystérieux nuage gris lui enveloppe la tête. Petit Poilu éternue, tousse. Il faut qu’il se mouche ! Heureusement, le nuage s’en va et Petit Poilu reprend sa route. Après quelques mètres, un étrange ascenseur s’ouvre à lui. Intrigué, Petit Poilu pénètre à l’intérieur… L’ascenseur se referme brutalement et notre petit bonhomme, désemparé, appuie sur les boutons lumineux. Mais voilà que l’ascenseur monte à toute vitesse ! Lorsque la porte s’ouvre enfin, il tombe nez à nez avec un drôle de docteur à deux têtes. Ce sont les docteurs Toc-Toc ! Ceux-ci examinent Petit Poilu et découvrent, dans son corps, la présence d’un vilain virus nommé Malfichu. Petit Poilu doit se faire hospitaliser…

Heureusement, il partage sa chambre d’hôpital avec le gentil petit Paul qui l’accueille à bras ouverts. Les infirmières Aspirine et Sparadrap lui réservent de bien belles surprises avec leurs pitreries ! Et même l’impressionnante Piquousette parvient à le faire sourire ! Les docteurs Toc-Toc sont fiers de Petit Poilu. Il a été courageux et Malfichu s’en est allé. Pour fêter ça, une tournée générale de gâteaux à  la crème fraîche !

Les clowns à l’hôpital visite régulièrement les enfants hospitalisés. Les clowns offrent à chaque enfant une petite fête sur mesure où humour, tendresse, poésie et musique créent une bulle hors du temps et de l’espace. Un moment  magique où l’enfant peut s’évader de son statut de malade pour se plonger dans le rêve et le rire.

Dépôt légal: Juin 2012.

Le petit message qui fait grandir d’un poil !

Pas chouette d’être malade !
Il faut affronter le médecin ou l’hôpital, prendre des médicaments ou se faire faire des pansements et parfois même on n’échappe pas à la piqûre !

Comment faire pour garder courage ?
Cette histoire de Petit Poilu aborde le thème de la maladie et de l’hospitalisation avec humour et fantaisie.

Toc-Toc !

Les éditions Dupuis et Petit Poilu soutiennent deux associations
qui font intervenir des clowns pour redonner le sourire aux enfants hospitalisés.

1€ reversé pour chaque album vendu, pendant 1 an

En Belgique: Docteurs ZinZins, des clows à l’hopital des enfants
En France:
Le rire médecin, de vrais clows à l’hôpital